Concepteur du Parc de la Deûle, Jacques Simon s'est éteint

Actualités

Concepteur du Parc de la Deûle, Jacques Simon s'est éteint

vendredi 02/10/2015 Archivé
  • (c)
  • (c)
  • (c)
  • (c)
  • (c)

Ce samedi 3 octobre, à 11h, le grand architecte paysagiste Jacques SIMON sera incinéré à Auxerre, dans sa région de prédilection. Ses enfants ont souhaité que celles et ceux qui pourront participer à cette cérémonie soient porteurs de couleurs gaies, lumineuses, à l’image de ce que Jacques SIMON  appréciait : la tendresse d’un lever de soleil, la délicatesse d’un ciel étoilé ou, plus encore, l’élégance de ces arbres qu’il dessinait à merveille.

Né en 1926, Jacques SIMON  a été le précurseur, l’initiateur, l’enseignant adulé des grands paysagistes d’aujourd’hui, de Gilles CLEMENT à CORAJOUD sans oublier ces milliers d’étudiants qui, du Canada  au Japon,  de Versailles à Toronto, ont suivi son enseignement et en sont restés durablement marqués. Provocateur, espiègle mais passionné par la vie et les hommes, Jacques SIMON avait accepté, en 1994, de sortir de sa retraite bourguignonne à la demande des urbanistes belges, Jean Noel CAPART et Yves HUBERT pour candidater à la conception du Parc de la Deûle. Son exubérante créativité et, surtout, sa parfaite compréhension du site permirent à l’équipe d’emporter ce premier appel d’offre qui ouvrit la voie à quinze années de collaboration active allant des croquis aux chantiers à Houplin Ancoisne, Santes, Seclin, Wavrin, Don, Haubourdin… sans oublier la fastueuse expérience de « land art » sur 50 ha à l’occasion de « lille2004 ». Plus de 650 bénévoles travaillèrent alors sous la conduite de ce déjà septuagénaire qui se dépensa tant sur ce chantier qu’il dut être hospitalisé. Homme de convictions mais aussi meneur d’hommes, par son expérience, son ouverture d’esprit, il sut aussi bien convaincre les agriculteurs que Pierre MAUROY de l’importance de concevoir le site avec ses habitants pour en faire une réussite paysagère, écologique mais aussi sociale. Il tint à dessiner le plan général de MOSAIC, ses cheminements, ses dénivelés, mariant les courbes avec délicatesse, mesurant au centimètre près la hauteur des buttes à créer pour que le visiteur se sente dans un autre monde… et dans le même temps il refusait de concevoir chaque jardin estimant qu’il fallait au contraire offrir là un écrin à la jeune création. Il conçut un brillant résumé jardiné de MOSAIC, invité d’honneur du festival international des Jardins de Chaumont sur Loire de 2009.


Premier  Grand Prix du Paysage en 1990, il devait, cas unique, recevoir à nouveau cette plus haute distinction professionnelle française en 2006 au titre du Parc de la Deûle, puis trois ans plus tard le Prix du Paysage du Conseil de l’Europe. A ce jour le Parc de la Deûle reste le seul parc français ainsi honoré.

Ces honneurs l’amusaient, ne pouvant pas s’empêcher des espiègleries de potache au cours des cérémonies les plus guindées.  Jacques SIMON travaillait avec méticulosité et grand sérieux mais ne faisait aucune concession au paraître. L’important était la compréhension, l’action, l’harmonie profonde du paysage à grandes dimensions, un exercice particulièrement difficile dans lequel il excellait. Sa haute silhouette, filiforme, les cheveux frisés en bataille, le regard acier toujours rieur, il feignait de ne rien savoir pour obliger l’autre, ouvrier ou cadre supérieur, à s’exprimer et ensuite il le menait habilement vers la solution, enrichie des idées collectées.

A son contact, chacune et chacun apprirent beaucoup. Le Parc de la Deûle, les équipes de l’ENLM, à tous les niveaux, viennent de perdre un maître et un ami. Nombre de Nordistes qui, à des degrés divers, ont pu le côtoyer éprouvent aujourd’hui une peine sincère et profonde. Jacques SIMON laisse une importante édition allant de son célèbre guide d’identification des arbres à des brochures très techniques de valorisation du végétal en ville… et des milliers de remarquables croquis. Puissions-nous rester dignes de son œuvre.

Pierre DHENIN
Directeur général

Et aussi...

Les Hommes

Stage de greffe sur table au Relais Nature du Parc de la Deûle le 20 mars

Avis aux passionnés de jardinage et autres curieux à la main verte ! Dans le cadre de l’opération « Plantons le décor », mercredi 20 mars, la MEL et le Centre Régional de Ressources génétiques (CRRG) organisent une rencontre autour d’une technique délicate : celle de la taille des fruitiers haute-tige.  

En savoir plus

Les Hommes

Bilan positif pour un premier projet citoyenneté

La Métropole Européenne de Lille, en partenariat avec les associations « Les Funambulants » et « Les So’Fizz », a proposé aux collèges et écoles de la métropole  entre mai et décembre, deux projets citoyens. Au programme : 2 ciné débats sur le thème  de la biodiversité et les menaces qui pèsent sur les espèces ainsi que 7 chantiers nature créatifs  (des visites de terrain, un superbe mandala géant et une sculpture réalisée par les groupes grâce à des déchets récupérés dans les sites de nature).

En savoir plus